Couteaux de Poche

Afficher tous les 6 résultats


Le couteau de poche se compose d’une lame en acier tranchante et d’un manche, tout comme les couteaux fixes. Outil pliant et compact, le couteau de poche pliant se différencie des couteaux droits par son articulation.
en savoir plus

Qu’est-ce qu’un couteau de poche artisanal ?

Les couteaux pliants sont des ustensiles extrêmement polyvalents, loin des simples couteaux de cuisine. Couteau de table, art de la table, couteau de chasse, rasoir, canif, couteau de survie… Nos articles de coutellerie, résultantes du travail artisanal, sont la garantie de pièces robustes et fidèles.

Différents types de couteaux à lame pliante

Sur ce site, je souhaite partager ma passion pour les couteaux artisanaux. Chaque pièce est réalisée et sélectionnée avec soin, pour vous proposer le meilleur de la coutellerie d’art et d’usages spécifiques. La vente de couteaux ne se limite pas aux couteaux de table. Vous trouverez, parmi nos ustensiles pliants, votre prochain couteau de chef, couteau de cuisine japonais, petit couteau à cran d’arrêt, couteau à pain mais également dague, lame japonaise ou poignard de collection.

Une sélection de matériaux nobles pour des pièces haut de gamme

Matériaux utilisés pour le manche d’un couteau de poche pliant

Chaque matériau a ses caractéristiques spécifiques et conditionne l’usage et la qualité du couteau artisanal.

Le manche se compose de plaquettes (aussi appelées cotes) de bois ou corne, fixées sur des platines en inox ou autre métal résistant et inoxydable. L’utilisation d’essences de qualité pour le manche en bois fait du petit couteau pliant un véritable patrimoine vivant. Des bois exotiques – tels que l’ébène, le bois de rose, bois d’olivier, acacia ou pistachier – sont des finitions élégantes et appréciées des collectionneurs.

Loin des bois précieux, les couteaux avec un manche en bois commun correspondent davantage à un premier couteau : chêne, bouleau, hêtre, buis, frêne, genévrier, noyer, etc. Le manche en corne – ivoire de mammouth, corne de bélier ou buffle et même corne de vache – donne un aspect esthétique unique.

Le matériau de la lame pliante défini la dureté

Je vous propose des lames en aciers ou autres matériaux nobles, à choisir selon l’utilisation finale : l’acier trempé est dur et résistant ; l’acier inoxydable, communément appelé acier inox, résiste à l’eau et à la corrosion ; enfin le titane offre une légèreté exceptionnelle.

Le lexique du coutelier : quelques composantes du couteau

Voilà quelques mots faisant partie du lexique de l’artisan coutelier :

  • La lame en acier s’articule autour d’un pivot, clou fixé au manche.
  • Les mitres renforcent les extrémités des cotes du manche. La mitre arrière se présente souvent comme un embout en métal, acier au carbone ou laiton par exemple, protégeant des chocs.
  • Le pointillage, ou cloutage, est un ornement sur le manche du couteau. La décoration peut être faite avec des clous, ou des petits diamants pour une pièce luxueuse sertie de diamants. Plusieurs formes existent, selon la créativité du maître artisan, la plus célèbre étant la croix de berger. Les rivets maintiennent les plaquettes en bois ou corne sur les platines du manche.
  • Le cran d’arrêt est un dispositif facultatif, permettant le verrouillage de la lame inox dépliée.
Nos couteaux régionaux sont vendus avec des étuis de protection. Chaque étui en cuir est décoré d’un lacet pour maintenir l’outil à la ceinture. Lors de la fabrication, le lacet est fixé à l’étui pour couteaux grâce à un poinçon, outil pointu qui permet de percer le cuir.

Qualité artisanale : fabrication française de pièces uniques

La tradition de la coutellerie française et du fait main

La coutellerie française est un artisanat à mi-chemin entre les métiers d’art et artisanaux. En tant qu’artisan forgeron coutelier d’art je fabrique des modèles en série limitée. Retrouvez sur mon site une large gamme de pièces uniques, forgées avec soin.

Étapes de fabrication : présentation des méthodes artisanales

La fabrication et l’assemblage d’un couteau pliable cumulent plus d’une centaine d’opérations. Voici, en un bref résumé, comment se déroule la fabrication artisanale d’une pièce unique.

  • Je commence pas découper  la lame en inox, ou forger  l’ acier carbone et l’acier damas. Très répandu, le damas feuilleté consiste à assembler plusieurs couches d’acier. Vient ensuite l’étape de la trempe, traitement thermique durant lequel le métal est chauffé puis refroidi brutalement pour en augmenter la dureté. À l’utilisation, il faudra affûter et aiguiser les couteaux de cuisine pour qu’ils restent tranchants.
  • Le ressort, partie centrale du manche, est forgé, trempé et poli. Un ajustage précis évite que le tranchant ne bute contre le ressort, en position fermée.
  • L’artisan coutelier choisit ensuite un matériau pour le manche : bois exotique ou commun, corail nacré ou corail rouge, bois de cerf ou manche en bélier sont quelques exemples de matériaux
  • originaux. Il met en forme les deux cotes qui constitueront le manche.
  • Les différentes parties sont ensuite assemblées, grâce à des clous ou par soudure.

Entretien du tranchant

Pour conserver la qualité et l’efficacité du tranchage, un entretien fréquent est indispensable. Pour cela, procurez-vous un affûteur pour couteaux, un aiguiseur manuel ou une pierre à aiguiser. Il existe plusieurs méthodes d’affutage que vous pourrez trouver sur notre site.

Vente de couteaux : nos garanties

Rendez-vous sur notre site pour découvrir nos produits d’arts de la table. Un large choix de couteaux artisanaux, couteaux pliants, couteaux à steak. Je suis disponible du lundi au samedi pour répondre à vos questions. Chaque pièce incarne le haut de gamme de la coutellerie artisanale et répond à une charte qualité disponible en ligne. Enfin, commandez en ligne pour profiter d’une livraison gratuite et des frais de port offerts.